O Ouvrir le menu
Les notes d'Ailothaen

Critique : Minecraft

Les portes de l'infini sont ouvertes.

Cette critique a initialement été publiée sur SensCritique en octobre 2016. J'ai décidé de publier les meilleures critiques que j'avais posté à cette époque – comme celle-ci – sur mon site perso. Je n'ai pas modifié le fond, seule la forme a été modifiée (images, sauts de lignes, titres...)

minecraft1.jpg

La première fois que j'avais entendu parler de Minecraft, je crois que c'était au début de l'année 2011 : des connaissances de ma classe (de 4ème à ce moment-là) avaient réalisé quelques bâtiments sur une carte, et j'avais pu les apercevoir lorsque je m'étais arrêté quelques minutes devant leur écran. À ce moment-là, je n'avais rien ressenti de particulier pour ce jeu : après tout, on ne fait rien d'autre qu'empiler des blocs, et l'aspect visuel est finalement vraiment moche...
Quelques mois plus tard, j'ai eu l'occasion de jouer plusieurs heures à ce jeu (merci à mon cousin qui l'aura installé – contre ma volonté au départ ! – sur mon PC) et de découvrir une partie de son gameplay, et c'est à ce moment-là que je me suis mis à aimer ce jeu et que j'ai commencé à y jouer pour le creuser un peu plus en profondeur (nous étions à cette époque en bêta 1.5). Et pourtant, j'étais encore loin d'imaginer toutes les possibilités que Minecraft apporte...

minecraft2.jpg
Paysage typique.

À la création d'une carte, Minecraft nous jette dans un monde composé de blocs, qui imite la réalité et qui s'étend à l'infini à l'aide de la génération procédurale, via un algorithme qui génère un monde de manière continue au fur et à mesure que l'on explore la carte. Le terrain est très varié : nous parcourerons des océans, des déserts, des forêts, des plaines enneigées...

Le jeu peut se jouer de différentes manières, dont la première est la survie. En effet, après la création d'une carte, nous sommes largués sans aucun équipement au milieu de rien, et la première priorité est de se construire un abri et de trouver à manger avant la nuit qui arrivera très vite : en effet, la nuit, des créatures qui chercheront à vous tuer arriveront très vite, et vous devrez impérativement vous en protéger. Une fois que vous serez un peu plus aguerri, vous aurez l'occasion de descendre dans des profondes cavernes, où vous verrez des lacs d'eau, des minerais (or, fer, diamant), ainsi que des lacs de lave si vous descendez vraiment profondément. Mais les grottes sont sombres, et les créatures évoquées plus haut y rôdent aussi...
Jour après jour, vous devrez donc faire évoluer votre sauvegarde, dans le but de le rendre de plus en plus équipé et de récolter de plus en plus de ressources afin de réaliser vos projets de construction et d'exploration.

Le jeu peut aussi se voir sous son aspect créatif. En effet, contrairement à ce qu'on pourrait croire au début, Minecraft n'est pas composé que de blocs tout moches.
Que les choses soient claires : Minecraft n'est pas grand, Minecraft est énorme, et les quelques paragraphes de cette critique ne suffiraient jamais à vous présenter ne serait-ce que le quart de ce que le jeu a à offrir. Il existe deux bonnes centaines de matériaux présents dans le jeu, qui suffisent pour construire à peu près n'importe quoi, que ce soit une simple maison ou la reproduction d'un monument célèbre.
Il est également possible de créer de véritables jeux sur Minecraft (dont notamment les maps aventure : une carte qui est un « jeu dans Minecraft » où nous devrons accomplir des quêtes) grâce à la Redstone : une sorte de système électrique qui permet de créer toutes sortes de systèmes automatiques, tels que des ascenseurs, des écluses, des portes, des afficheurs 7 segments, et même des objets électroniques extrêmement élaborés tels que des calculatrices ou des processeurs. La mécanique de la Redstone n'est pas si éloignée que ça de « celle du monde réel » : je pense d'ailleurs que montrer le fonctionnement des portes logiques dans Minecraft serait une bonne introduction pour un cours d'électronique.
Notons également la présence d'une importante communauté de moddeurs, qui créent des mods afin d'étendre les possibilités du jeu : ajout de nouveaux animaux, nouveaux minerais, etc.

minecraft3.jpg
Comment reproduire les portes logiques dans Minecraft, en utilisant les élements électriques.

Toutefois, ce qui fait la grande force de Minecraft, c'est son mode multijoueur, où chacun peut avoir la possibilité de créer un serveur et d'inviter ses amis (voire plus ?) dessus. Et à ce moment-là, il devient possible de tout recréer : un serveur orienté roleplay, un serveur où des factions se font la guerre de manière permanente, un serveur mini-jeu, un serveur hardcore avec classements... Les possiblités sont quasi-infinies, de nouveaux serveurs avec des concepts originaux étant créés chaque mois.
Cependant, comme l'ont pu soulever d'autres critiques, la communauté de Minecraft n'est pas idyllique. Si un bon nombre de personnes sont des gens matures (et heureusement !), la communauté est constituée d'un grand nombre de kikoos, terme désignant... ceux qui sont assez immatures en général. Cela conduit au fait qu'un certain nombre de serveurs sont gérés de façon assez chaotique : admins totalement absents, modération douteuse, tricheurs présents en grand nombre... Si vous voulez approfondir le sujet, je vous invite à lire ce topic qui est maintenant un peu ancien mais qui me semble toujours d'actualité.

Du point de vue technique, si Minecraft n'est pas remarquable au niveau des visuels et de la bande son, il réussit à accorder les deux dans un mélange sympatique qui n'est pas sans rappeller les jeux 8-bits et le pixel art. C'est peut-être moche au début mais on s'y fait très vite, les graphismes et les musiques s'accordant bien avec le principe cubique du jeu. Si vous n'aimez toutefois vraiment pas le côté pixélisé du jeu, il existe des resource packs qui sauront donner des textures beaucoup plus jolies aux blocs.

minecraft4.jpg
On peut même changer le moteur d'éclairage : ça s'appelle des "shaders". Avouez-le, c'est quand même autre chose que les pixels par défaut.

La principale critique technique à apporter sur Minecraft est que le jeu est très mal optimisé : même un PC récent pourra avoir du mal à faire tourner le jeu sur certains plans très exigeants (présence de centaines d'animaux, par exemple). La faute tout d'abord, à un jeu qui est codé en Java (car oui, disons la vérité qui fâche : même si ce langage permet de faire des trucs sympas comme le cross-platform, il gère la mémoire de manière désastreuse et est totalement inadapté à des applications comme celle-ci), et à une optimisation du code qui laisse à désirer. Des mods comme Optifine existent toutefois pour pallier cela, mais tout de même... Si l'on rajoute à cela la présence de certains bugs, qui ne sont pas embêtants pour autant mais qui suffisent tout de même parfois à faire crasher le jeu, cela démontre que le développement du jeu est loin d'avoir été fait de manière idéale.

En définitive, bien que le jeu ne soit pas exempt de défauts, Minecraft a apporté une petite révolution dans le domaine du jeu vidéo (notons d'ailleurs qu'il s'agit initialement d'un jeu indépendant) de par son potentiel quasi-infini. Si à aucun moment, le jeu ne saura vous marquer émotionnellement (à part peut-être via la rage procurée après qu'un creeper se soit furtivement glissé derrière vous pour vous exploser à la gueule) et qu'il n'est pas remarquable sur le plan technique, l'éventail de possibilités offert par ce jeu me fait penser qu'il n'est pas raisonnable de lui attribuer autre chose que 10. Aujourd'hui, nous pouvons voir que Minecraft a marqué l'histoire des jeux vidéo et est devenu une légende aux côtés des titres comme Tetris ou Super Mario 64, et son potentiel fait qu'il commence à être utilisé dans le milieu éducatif afin d'enseigner des notions de manière ludique. Alors, ne vous arrêtez pas à son aspect visuel de Minecraft qui peut sembler moche et ennuyeux : attardez-vous y quelques temps (mais attention de ne pas tomber dans l'addiction tout de même, car cela est très facile !) et vous trouverez un monde où la seule limite sera votre imagination.

Verdict
10/10

aucun commentaire

Ajouter un commentaire